http://www.vogelwarte.ch
http://www.ala-schweiz.ch/
https://www.ficedula.ch
https://www.nosoiseaux.ch
 
fr
de
it
en
Visiteur Anonyme  
 
Accueil ornitho.ch
Les partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
 - 
Les galeries
 - 
Les bons coins
Données et analyses
 - 
Vanneau huppé 2020
 - 
Huppe fasciée 2020
 - 
Milan noir 2020
 - 
Sarcelle d'été 2020
 - 
Hirondelle rustique 2020
 - 
Phragmite des joncs 2020
 - 
Serin cini 2020
 - 
Statut des espèces en Suisse
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Vos Oiseaux
 - 
Droits d'accès des utilisateurs
 - 
Espèces à publication limitée
 - 
Code de conduite
 - 
Calcul de coordonnées
  Aide
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
    - 
Aide vidéo & instructions
  Statistiques
Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
nbre/page :
nbre : 614
 
vendredi 27 mars 2020
tipnews
Oiseaux
Comment distinguer les espèces A et B ?

Pour vous guider dans la transmission des données, nous avons réparti les oiseaux de Suisse dans les 3 catégories A, B et C. Pour les espèces A, nous aimerions toujours avoir le nombre d'individus. Cela vaut aussi bien pour les données isolées que pour les listes d’observations. Le cas échéant, une estimation vaut toujours mieux que rien. Par ailleurs, toutes les données des espèces B à partir du code atlas 7 nous intéressent particulièrement. Vous trouverez ici plus de conseils sur la transmission des données.

Pour que vous puissiez facilement reconnaître les espèces A et B au moment de la saisie, leur nom est désormais précédé d’une pastille rouge chez les espèces A et d’une pastille jaune chez les espèces B. Ce changement est aussi disponible sur NaturaList. Pour les espèces A, le système vous demandera poliment « Veuillez indiquer le nombre d'individus », aussi bien pour les données isolées que pour les listes d’observations.

http://files.biolovision.net/www.ornitho.ch/userfiles/instructions/espABCff.jpg

Il va sans dire que sur les listes d’observations complètes, toutes les espèces rencontrées doivent être signalées, quelle que soit leur catégorie.
 

posté par Bernard Volet
 
mercredi 25 mars 2020
technews
Interruption de service : les portails ornitho se développent...

...et c'est pourquoi les disques durs doivent être remplacés par des disques plus puissants, ce qui nécessite une interruption de service. ornitho.ch sera donc probablement hors service le 26.3 de minuit à midi environ. Il sera bien sûr toujours possible se saisir des données avec NaturaList pendant cette période. Nous vous remercions de votre compréhension !

posté par Hans Schmid
 
mardi 24 mars 2020
avinews
Oiseaux
Plein succès pour #StayHomeAndWatchOut

Notre campagne #StayHomeAndWatchOut est un succès - que ce soit de la fenêtre de la cuisine, du balcon ou du jardin. Déjà 105 personnes ont participé activement et ont rempli 227 listes d'observations - merci beaucoup ! Déjà 108 espèces d'oiseaux ont pu être repérées. L'espèce la plus fréquemment observée est le Pinson des arbres: sa migration est toujours en cours. Il a été observé dans 157 endroits (69% des listes), suivi du Merle noir (154), de la Corneille noire (150), du Moineau domestique (149), de la Mésange bleue (140), de la Mésange charbonnière (139), du Rougegorge familier (129), du Pigeon ramier (127), du Rougequeue noir (125) et du Milan royal (121). Les espèces suivantes n'ont été signalées qu'une seule fois jusqu'à présent : Cygne tuberculé, Tadorne de Belon, Nette rousse, Fuligule morillon, Grèbe huppé, Aigle royal, Gallinule poule-d'eau, Goéland brun, Effraie des clochers, Martinet à ventre blanc, Mésange alpestre, Cassenoix moucheté et Venturon montagnard.

#StayHomeAndWatchOut continue. Participez aussi !

Nous vous souhaitons de belles observations !

posté par Hans Schmid
 
lundi 23 mars 2020
avinews
Oiseaux
L'observation pendant une situation extraordinaire

Les gestionnaires d'ornitho.ch prennent très au sérieux la menace de la pandémie de coronavirus. Notre priorité absolue est de ne pas alourdir inutilement notre système de santé et de protéger les plus faibles. Nous demandons donc à tous les observateurs de suivre strictement les instructions et les recommandations des autorités.

Nous sommes conscients que les promenades dans la nature et l'observation des oiseaux ont un effet positif sur la santé physique et mentale. Nous demandons à tous ceux qui souhaitent observer les oiseaux dans la situation actuelle d'observer les points suivants :

  • Observez si possible de chez vous (voir notre campagne #StayHomeAndWatchOut, ornitho-news du 19.3.2020).
  • Restez seul ou avec le moins de personnes possible. Choisissez toujours les mêmes personnes afin de limiter au maximum le nombre de contacts.
  • Si vous vous déplacez seul, informez votre entourage de vos projets et ayez un téléphone portable sur vous.
  • Soyez particulièrement prudents, afin de ne pas surcharger notre système de santé par un accident sur le terrain.
  • Respectez les règles de distance et d'hygiène lorsque vous êtes en contact avec d'autres observateurs, par exemple sur les parkings, les tours et les plates-formes d'observation. Ne partagez pas l'équipement optique.
posté par Hans Schmid
 
jeudi 19 mars 2020
avinews
Oiseaux
À la maison... mais aux aguets!

Il est temps d'être responsable et de rester à la maison. Mais les restrictions causées par l'épidémie de coronavirus ne signifient pas qu'il faut arrêter d'observer les oiseaux. Alors que nous passons de longues heures à la maison, nous pouvons en profiter pour faire plus de listes complètes et ajouter des observations en milieu urbain ou semi-urbain, ou même à la campagne pour ceux qui ont la chance de vivre en pleine nature. Il est bien clair qu'il faut toujours respecter la vie privée de ses voisins lorsque l'on observe les oiseaux. 

Pour vous encourager, nous avons mis en place le projet "#StayHomeAndWatchOut" sur ornitho.ch et d'autres portails ornitho. Cela vous permettra de marquer très facilement toutes les observations que vous faites pendant la pandémie lorsque vous êtes chez vous. C'est-à-dire les observations que vous faites depuis la fenêtre, le balcon, le jardin ou la terrasse de votre maison. Il vous suffit d'attribuer le code d'étude "[ACasa]#StayHomeAndWatchOut" à vos listes d'observations lorsque vous les saisissez sur ornitho.ch ou dans l'application NaturaList.

Combien d'espèces d'oiseaux peut-on détecter en Suisse sans quitter son domicile ? Quel sera le maximum en une seule journée ? Combien de données et de listes pouvons-nous obtenir ? Nous le saurons bientôt grâce à #StayHomeAndWatchOut et ornitho.ch. Votre participation à ce projet européen est également un signe de solidarité avec les pays ornitho qui doivent supporter le confinement.

Restez à l'écoute pour de nouvelles mises à jour !

posté par Hans Schmid
 
vendredi 13 mars 2020
avinews
Oiseaux
Héron cendré: contrôlez et signalez dès maintenant la taille des colonies

La reproduction du Héron cendré bat son plein en ce moment. C’est maintenant et jusque dans le courant d’avril (mais avant la feuillaison !) la meilleure période pour détecter les colonies et compter le nombre de nids occupés.

La Station ornithologique suisse utilise les données transmises sur ornitho.ch notamment pour documenter l’évolution des nicheurs (indice des effectifs). Par conséquent, nous vous serions reconnaissants de dénombrer, autant que faire se peut, le nombre de nids occupés dans les colonies connues, et de transmettre cette information sur ornitho.ch. Nous comptons également sur votre œil attentif pour détecter l’apparition de nouvelles colonies : des Hérons volant près d’une lisière de forêt peuvent s’avérer un indice prometteur ! Afin de pouvoir utiliser vos observations de façon optimale, veuillez indiquer la localisation précise des colonies et remplir, dans l’outil «nicheurs en colonie», le nombre de nids occupés.

Un grand merci pour votre collaboration!

posté par Bernard Volet
 
mardi 3 mars 2020
avinews
Oiseaux
Participez au nouveau monitoring du Corbeau freux !

Depuis la première nidification du Corbeau freux en Suisse en 1963, nous avons essayé de documenter les effectifs et leur distribution de la manière la plus complète possible. L'effort de recensement et d’analyse a considérablement augmenté d'année en année. En 2019, il y avait plus de 8300 couples en plus de 300 colonies. Plusieurs recenseurs ont souhaité réduire leurs efforts.

Nous avons donc analysé la situation en profondeur et cherché comment rationaliser les enquêtes et les analyses. En conclusion, nous avons décidé de limiter les relevés à 142 carrés kilométriques (km2, 1x1 km) à partir de la saison de reproduction 2020. Ces carrés seront recensés chaque année à l'avenir. Katarina Varga est désormais responsable de la surveillance des Corbeaux freux à la Station ornithologique.

La devise est : un recensement, un nombre. Il suffit de faire un seul comptage de tous les nids intacts dans le carré au début du mois d'avril.

Si vous êtes intéressé par le recensement des nids dans les colonies de Corbeaux freux, vous pouvez choisir un km2 sur la carte / liste en annexe et envoyer ses coordonnées et vos informations de contact à katarina.varga@vogelwarte.ch. Il y a un(e) seul(e) responsable pour chaque carré. Vous pouvez cependant prendre en charge plusieurs km2.

Les instructions pour le travail de terrain et la saisie des données vous seront envoyées après la confirmation de votre km2.

Pour celles et ceux qui ont déjà pris en charge un ou plusieurs km2, les zones de comptage sont disponibles sur ornitho.ch/NaturaList, dans le module Corbeau freux.

Nous vous remercions de votre compréhension pour les changements dans la façon de procéder et espérons pouvoir compter sur votre coopération active. Nous restons  bien entendu à votre disposition pour toute question complémentaire.

Avec mes meilleures salutations                                                                              

Katarina Varga, Coordinatrice de la surveillance des Corbeaux freux

posté par Bernard Volet
 
jeudi 27 février 2020
technews
App NaturaList pour iPhone – testez-la !

Complément mobile d’ornitho.ch, l'application pour smartphone NaturaList est connue depuis longtemps par de nombreux utilisateurs de téléphones Android. Depuis quelque temps, il existe une version test pour les utilisateurs d'iPhone : elle fonctionne bien mais n’est pas encore connue de tous. Si vous souhaitez devenir testeur et installer l'application sur votre iPhone, veuillez procéder comme suit :

  1. Ouvrez l’App Store sur votre iPhone et installez l’application TestFlight. C’est l’environnement test d’Apple.
  2. Depuis votre iPhone, cliquez sur ce lien https://testflight.apple.com/join/Nzs2eWE3
  3. Appuyez sur « Montrer dans TestFlight » ou « Démarrez le test » ou appuyez sur « Installer » ou « Update ».
  4. Après l’installation de NaturaList, l’app apparaît sur l’écran et peut être testée. La première fois, il faut s’enregistrer avec le même login que sur ornitho.ch. Ne créez PAS un nouveau compte ! Demandez plutôt votre login à support@ornitho.ch si vous l’avez oublié.
  5. Explorez d'abord les « préférences » (cliquer en haut à gauche sur les 3 lignes) et essayez ensuite de saisir une observation directement sur le terrain (cliquer sur le + jaune en haut à droite) ou plus tard (cliquer sur le cercle 3/4 en haut à droite). Les fonctions de base sont décrites dans le mode d’emploi de la première version Android. Veuillez cependant noter qu'il n'a pas été rédigé pour les iPhones et que certaines fonctions décrites ne sont pas disponibles. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à contacter support@ornitho.ch

Veuillez aussi noter les points suivants:

  • Pour voir les données « Autour de moi », il vous est demandé d’acheter un abonnement. Cette fonction est en cours de test (c’est pourquoi cette demande revient souvent et non seulement une fois par an). Vous pouvez « acheter » cet abo sans crainte, cela ne vous coûtera rien, c’est promis!
  • Par rapport à la version Android, il manque deux fonctions importantes : il n’est pas possible de saisir des listes d’observations (seulement des données isolées) et il n’est pas possible d’utiliser des cartes hors-ligne.
  • Vous pouvez aussi saisir d’autres taxons (p. ex. mammifères, libellules, etc), y compris à l’étranger. Les données sont transférées sur les portails ornitho des pays concernés ainsi que sur le site data.biolovision.net

Nous souhaitons à tous les testeurs de nombreuses et heureuses observations !

posté par Sämi Wechsler
 
vendredi 21 février 2020
technews
Oiseaux
Cartes nationales et photographies aériennes continuellement mises à jour

Afin de rendre la saisie de vos observations encore plus facile et plus précise, nous avons intégré dans l'outil cartographique la dernière génération de cartes SWISSTOPO de même que les photographies aériennes à haute résolution. Les images aériennes et les cartes sont continuellement mises à jour par SWISSTOPO et sont donc toujours à votre disposition dans la dernière version. Utilisez ce lien (dans la section "Cartographie") pour sélectionner le fond de carte par défaut. Ces cartes devraient aussi bientôt être disponibles dans l'application NaturaList. Nous sommes heureux de pouvoir répondre à cette demande qui nous a souvent été faite.

posté par Hans Schmid
 
mardi 18 février 2020
tipnews
Oiseaux
Les données d’absence ont aussi leur valeur

En période de reproduction, de nombreux sites sont visités à la recherche d’espèces nicheuses particulières (p. ex. rapaces nocturnes, Râle des genêts, Rallidés ou Faucon pèlerin). La plupart du temps, seules nous parviennent des données d’espèces effectivement rencontrées. Il est cependant tout aussi intéressant pour nous de savoir qu’une recherche ciblée d’espèce rare ou difficile à détecter n’a pas permis d’attester sa présence en période de nidification (ce que l’on nomme une donnée d’absence).

Nous vous saurions donc gré de nous transmettre également ce type d’information, en saisissant sur www.ornitho.ch un effectif de 0 et un code atlas 99 pour l’espèce en question (ce qui signifie « Espèce non trouvée malgré une recherche ciblée en période de nidification»). Il est également utile de nous donner plus d’informations dans le champ « remarque » (p. ex. « site de nidification plus occupé depuis 2017 au moins »). En revanche, les données d’absence hors période de reproduction n’ont guère d’importance et ne doivent en aucun cas être signalées avec un code atlas 99.

Nous espérons naturellement que vos recherches ciblées seront couronnées de succès et vous remercions vivement de votre importante collaboration.

posté par Bernard Volet
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
nbre/page :
nbre : 614
 
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020